17 décembre 2006

De 12 à 18 mois: en route vers l'indépendance !

L’alimentation…

> À défaut d’allaitement maternel (cf post « pour l’amour du lait » ), le lait maternisé c’est à dire en boite, peut être remplacé par un lait pour enfant en bas âge, plus couramment appelé « lait de croissance », à raison de 500 ml par jour.

le lait de vache est très pauvre en fer. Or, entre 1 et 3 ans, l'enfant a presque les mêmes besoins en fer qu'un adulte (soit 7 mg par jour) alors qu'il est loin de manger les mêmes quantités de viande. Donc deux biberons de lait par jour (matin et goûter) jusqu'à ce qu'il vous fasse savoir qu'un seul lui suffit. De toutes façons, les apports de calcium seront largement couverts en donnant, par ailleurs, yaourts et/ou une portion de fromage.

> En ce qui concerne la viande, le poisson et les œufs, il est recommandé de ne pas dépasser 30 grammes par jour (60 grammes si on est une mère juive ou une mama italienne…)

> Pas de friture ! Les matières grasses toujours consommées en petite quantité.

> Tous les légumes peuvent être inclus dans les préparations culinaires, hormis les légumes secs (après 18 mois). Tous les fruits peuvent être consommés.

> Sucreries et boissons sucrées toujours avec modération en évitant de les donner le soir (ça excite nos bambins). Il faut proposer régulièrement à l’enfant de l’eau.

Surtout pas de gavage ou de repas à heures rigides. Votre mioche doit apprendre à identifier et à respecter les signaux internes de la satiété, seul gage d'un comportement alimentaire normal.

Les progrès psychomoteurs…

il découvre la marche!

il commence aussi à exprimer ses refus.

il veut manger seul et boire dans un verre comme les grands ... laissez le faire. Ce n'est pas une heure de ménage supplémentaire qui va nous effrayer , Nous les Mamans!

1 commentaire:

lili63 a dit…

Merci pour ce rappel sur la nutrition enfantine car je vois trop de jeunes meres effrayées de passer à la diversification alimentaire avec le spectre de l'allergie , de l'obésité ...
Ps : j'espere que les jeunes meres juives vont enfin se détacher de ce schéma "je t'aime, je te donnes trop bien à manger" (soupir!)