23 janvier 2006

La quête du Graas !

Règle n°2 : je ne mange que pendant les repas, moments pendant lesquels je suis assis, pas tout seul, devant une table et des couverts.

De la même manière que l’on apprend aux enfants à ne pas dormir en classe, ni travailler en récréation, on peut orienter notre « robuste » marmot à ne manger que pendant le moment des repas : quand il avait un an, il ne mangeait que pendant les repas, assis, pas tout seul, devant une table, avec des couverts.
« Je ne mange que pendant les repas », n’a pas d’exception. Il ne mange ni debout, ni couché, ni dans la rue, ni dans la cour, ni dans une voiture, ni sur la plage, ni en promenade, sauf s’il peut rassembler les éléments caractéristiques du moment repas : une table, un siège, un couvert et un tiers.

La solitude enfante le stress, au sens originel du terme : ensemble des réactions non spécifiques, physiologiques et comportementales, face à un agent agressif. La prise alimentaire participe à ces réactions comportementales non spécifiques. Il n’est pas question de culpabiliser les parents; mais des solutions simples peuvent s’envisager. Un peu d’imagination !


La stricte observance de la règle je ne mange que pendant les repas se heurte aussi aux prises alimentaires hors repas proposées par les adultes ; c’est à dire grignotages ou apéritifs.
Rite moderne qui fait boire, mais aussi manger, avant un repas, parfois loin d’un repas, en tout cas hors du repas.
C’est donc une prise alimentaire additionnelle.
Ça relève de la quasi-maltraitance de mettre sous le nez d’un enfant trop « rond » ce type de nourritures ! Qui propose des prises alimentaires additionnelles plutôt que des jeux, des danses, de la musique, une sortie ou un spectacle, pour fêter les anniversaires des enfants en primaire, la réussite à l’école de musique, la victoire après le match?

Quand un enfant est allergique aux poils de chat, que fait-on du chat ?

L’apéritif a des cousins germains. La kémia chez les communautés d’Afrique du nord ou les antipasti chez les Italiens…

Enfin dernier élément pour votre réflexion, la méthode Papillote ne censure aucun aliment – les bonbons ou le coca-cola peuvent être servis en desserts – mais condamne certains rituels inventés, encore, et proposés, encore, par les adultes : raclette, multicrêpes, fondue, barbecue, pierrade…

ps: j'allais oublier : "je ne mange que pendant les repas, moments pendant lesquels je suis assis, pas tout seul, devant une table et des couverts." et SANS TELE !!!!!

1 commentaire:

R2K a dit…

Hi from NYC :)

1-800-867-5309